Dans le cadre du Mois de la prévention de la maladie de Lyme qui a lieu en avril chaque année, l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux a voulu savoir ce qui inquiétait vraiment les propriétaires de chiens et de chats qui découvrent la présence d’une tique et les risques, principalement, de transmission de la maladie de Lyme. Pour ce faire, une vaste consultation en ligne a été réalisée en janvier 2019 auprès de 185 médecins vétérinaires qui oeuvrent à la grandeur du Québec. Nous leur avons demandé  quelle était la question la plus souvent posée en consultation après la découverte d’une tique sur un animal. 
 
Les réponses ont été regroupées en sept thèmes afin de mieux cerner les grandes préoccupations avec quelques exemples pour bien illustrer le tout. 
 
  

1re position

Le quart de toutes les questions (25 %) les plus souvent posées par les propriétaires concerne les dangers de transmission aux humains. 

  Transmission des animaux vers les humains
  • Est-ce qu’une tique sur mon chien peut, par la suite, me piquer et me transmettre la maladie de Lyme ?
  • Si mon chien a la maladie de Lyme, est-ce qu’il peut me la donner ? 



2e position

Ex aequo en 2e position avec chacun 20 % des votes, les trois thèmes suivants constituent également un véritable souci pour les propriétaires d’animaux. 
 
Le désir d’en connaître davantage sur la maladie de Lyme et ses risques pour l’animal.  
 
  • Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?
  • Quels sont les symptômes de cette affection ?
  • Est-ce que mon chien va développer la maladie ?
  • Est-ce vraiment dangereux ?
  • Est-ce mortel ?
  • Est-ce qu’il existe un traitement ?
  • Est-ce qu’il y a d’autres maladies qui peuvent être transmises ? 
  
Les propriétaires sont également préoccupés par les risques que des tiques attaquent leur animal dans le secteur où ils habitent.
 
  • ​Est-ce qu’il y a beaucoup de tiques dans ma ville ou ma région ?
  • Est-ce qu’il y a vraiment tant de tiques que cela ?
  • À quel endroit est-ce dangereux d’en attraper ? 
  • Protection et prévention
 
L’autre souci des propriétaires touche aussi au meilleur moyen de protéger leur animal contre les tiques et de les prémunir de la maladie de Lyme. 
 
  • À quelle période de l’année doit-on faire de la prévention ?
  • Quels sont les meilleurs produits pour éviter les tiques ?
  • Est-ce qu’il existe des vaccins et quelles sont leurs efficacités ?
  • Est-il vraiment nécessaire de faire de la prévention en ville ?
  • Comment prévenir la maladie de Lyme ?
  • Est-ce que les tiques vont mourir avec le médicament ? 
 

3e position

À égalité avec chacun 6 %, on retrouve un intérêt pour le mode de vie de la tique, mais aussi la meilleure méthode pour en débarrasser leur animal. 
 
Mode de vie des tiques 
 
  • Comment transmettent-elles la maladie de Lyme ?
  • Est-ce que les tiques peuvent vivre dans la maison ?
  • Est-ce les tiques peuvent entrer sous la peau ? 
 
Comment retirer une tique ?
 
  • Comment la retirer ?
  • Que faire après avoir retiré une tique ?
  • Comment tuer une tique ? 
 

4e position

Finalement, de toutes les questions, c’est celle qui concerne l’identification des tiques qui est la moins souvent posée, et ce, dans moins de 4 % des cas. 

Identification de la tique
 
  • À quoi ça ressemble une tique ?
  • Comment la différencier d’une puce ou d’une mite ?
  • L’âge de la tique est-elle en fonction de la grosseur ? 
 

Conclusion

 
En conclusion, il est évident que la première inquiétude des propriétaires touche leur propre sécurité, suivie de la prévalence dans leur région ainsi que des méthodes de prévention. 
 
C’est pourquoi l’AMVQ a instauré un ambitieux projet de veille parasitaire avec l’aide des compagnies Idexx et Merck.
 
En vous rendant à votre clinique ou hôpital vétérinaire, si vous apercevez ces belles grandes affiches, regardez bien les chiffres qui y figurent ! Ils vous indiqueront le nombre de chiens et de chats porteurs de tiques, mais également le nombre de cas de maladie de Lyme diagnostiqué dans cet établissement. 
 
          

                
Ne soyez surtout pas timide. Peu importe votre question, dites-vous que vous n’êtes sans doute pas le seul à l’avoir posée !