L’importance de la vaccination
 
L’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux est heureuse de s’associer à la Journée mondiale vétérinaire  2019 qui sera célébrée le 27 avril 2019 sous le thème « L’importance de la vaccination ».
 
Au Québec, depuis des décennies, grâce à la vaccination, la propagation de maladies comme le distemper canin, la parvovirose canine, l’hépatite infectieuse canine, la panleucopénie et la leucémie féline ou la maladie de Lyme, est bien maitrisée.  À cela s’ajoutent des maladies comme la rage ou la leptospirose qui nécessitent également plus de vigilance en raison d’une possible transmission aux humains. 
 
Heureusement, avec le temps, l’efficacité des vaccins s’est grandement améliorée et les protocoles de vaccination se sont régulièrement adaptés aux nouvelles situations et modes de vie des chats et des chiens. 
 
Manifestement, la vaccination reste, encore aujourd’hui, la méthode la plus efficace pour prévenir d’éventuelles épidémies. Aussi, il est imprudent de penser que nous pouvons nous permettre de relâcher notre surveillance en réduisant ou même en abandonnant la vaccination comme certains aimeraient le faire croire. D’ailleurs, l'Organisation mondiale de la santé a établi que le mouvement anti-vaccins constitue l'un des dix plus grands risques pour la santé mondiale en 2019. 
 
L’AMVQ ajoute à cette affirmation de demeurer très prudent en ce qui concerne la provenance de certains vaccins et leur pratique d’administration parfois douteuse. 
 
Lorsque vous achetez ou adoptez un chat ou un chien, exigez en tout temps, un certificat de vaccination signé par un médecin vétérinaire qui peut en certifier l’origine, le mode de conservation et la procédure d’inoculation.  À cet effet, l’AMVQ a élaboré il y a quelques années, un certificat officiel d’examen vétérinaire et de vaccination.  Ce documentidentifie l’animal et son propriétaire au moment de la consultation, le médecin vétérinaire qui a effectué l’examen, ainsi que les vaccins administrés. Les remarques médicales et les recommandations étant clairement indiquées, cela évite toutes confusions, assure un suivi plus efficace et des animaux en meilleure santé.
 
Finalement, si vous avez des questions concernant le type de vaccin que votre chat ou votre chien devrait recevoir, n’hésitez jamais à consulter votre médecin vétérinaire. Grâce au lien de confiance que vous aurez établi, vous serez alors en mesure de prendre la bonne décision pour la santé de votre animal, mais également la vôtre. 
 
Source : AMVQ