Catégorie Professionnel

C’est en 1997 que commence la carrière de Twister. Il a seulement 11 mois. Déjà solidement entraîné à détecter les armes à feu et les stupéfiants, il s’active principalement au Port de Montréal, dans les sections du cargo. Durant sa carrière de plus de 11 ans — une exception étant donné que la moyenne se situe autour de huit ans — Twister participe à plusieurs centaines de saisies de stupéfiants. L’ensemble de ces découvertes représenteront au fil du temps, plus d’une centaine de millions de dollars. Son maître-chien M. Steve Foisy raconte que la particularité de Twister demeure ce désir inlassable de travailler sans relâche, et ce en gardant toujours un flair exceptionnel. Son taux de réussite aux évaluations de capacité réalisé chaque année oscillait entre 94 % à 97 %.
 
Malgré la dissimulation de la drogue, sous des formes et des objets variés, Twister en détectait toujours l’odeur. La liste de ses exploits est sans fin. Que ce soit la découverte d’un échantillon cadeau dans une cargaison de meubles pêle-mêle qui a mené à la saisie de 154 kilos de résine de cannabis ou l’identification d’enveloppes renfermant des feuilles de papier imbibées de cocaïne liquéfiée, rien ne pouvait se dérober à ses cellules olfactives : même pas du cannabis caché dans un contenant de poudre à bébé. Du livre de comptabilité contenant quelques sachets de cocaïne planquée, sous un chauffe-eau au quatre kilos dissimulé dans la double paroi d’une valise à l’aéroport, rien ne lui échappait. À chaque fois, son maître chien n’en revenait pas!
 
Un jour, lors d'une opération policière, Twister repère une arme à feu de calibre 9 mm enveloppée dans un sac plastique sur une tablette située dans une garde-robe. À la fin de la perquisition, un enquêteur félicite M. Foisy, mais l’informe en même temps qu'une deuxième arme à feu avait aussi été découverte sous un lit… Personne, ni même un chien ne peut être infaillible, se dit alors M. Foisy. Sauf, que le lendemain, l'enquêteur téléphona pour lui apprendre que l'arme sous le lit n'était en fait qu'une réplique.
 
Après une carrière bien remplie, en novembre 2007, Twister entreprit une retraite progressive et en 2008, on lui accorda un repos mérité. Même si Twister n’est plus en mesure de suivre son maître au travail chaque matin, il a tout de même le bonheur de le retrouver à son retour, puisque M. Foisy l’a officiellement adopté à la fin de sa carrière. Maintenant âgé de 15 ans, Twister souffre de surdité, mais a gardé tout son flair. Aussi, il ne fait aucun doute, qu’au retour de son travail, Twister n’a pas besoin de demander à son maître comment s’est passé sa journée. Deux ou trois reniflements et tout le film se déroule dans sa tête, comme à la belle époque. Heureux et rassuré, il peut alors retourner se coucher en toute quiétude; la relève veille au grain! Et fiez-vous à lui, son flair ne l’a jamais trompé!
 
À la section maritime et ferroviaire des douanes de l’Agence des services frontaliers du Canada à Montréal, tout le monde se souvient de Twister. C’est maintenant autour de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux de se souvenir en l’intronisant au Panthéon québécois des animaux, section professionnel.