Catégorie « Compagnon »

Cannelle fut adoptée par la famille de monsieur Pierre Grenier en novembre 2002. Cannelle s’est rapidement acclimatée à sa nouvelle famille, et elle redonna cette joie de vivre que sa nouvelle famille avait perdue suite au décès de leur chienne labrador Sybelle. Durant sa croissance, Cannelle fut rapidement entraînée à l’obéissance avec succès. Curieuse de nature, elle s’est vite adaptée aux différents aspects de son environnement. Malheureusement, elle a développé une boiterie à l’âge de cinq mois qui s’est avérée être une dysplasie du coude avant gauche et qui s’est propagée dans ses trois autres pattes.
 
Cannelle dégage la joie de vivre depuis sa naissance. Avec sa petite binette tellement sympathique, on ne peut s’empêcher de l’aimer au premier regard. C’est de cette façon que son maître a pensé qu’il aimerait partager l’amour de son animal de compagnie avec les autres. Pour faire partie de l’Ambulance St-Jean en thérapie canine, le duo maître et chien doit être évalué dans différentes situations ou mises en scène que l’on peut retrouver dans les hôpitaux ou en résidence pour personnes âgées ou soins de longue durée. Cannelle a réussi son évaluation sans problème. C’est à l’âge d’un an, qui est l’âge minimum pour commencer la zoothérapie, que Cannelle débuta sa mission.
 
Il n’y a pas de formation stricte et formelle avec l’Ambulance St-Jean, si le chien est doux, social, patient, qu’il n’est pas agressif et surtout qu’il aime la compagnie des gens, qu’il se laisse flatter, caresser, alors il est un bon candidat.
 
Depuis quatre ans et demi, à chaque semaine, beau temps mauvais temps, Cannelle et son maître sont au rendez-vous pour donner quelques petits moments de bonheur à des gens qui en ont besoin. Pour certains, cela comble leur solitude. Pour ceux qui ont déjà eu un animal, cela leur rappelle des souvenirs, pour d’autres, c’est le moment de débuter une amitié ou de leur faire oublier pour un court moment leur maladie. Que de sourires, de larmes de joie, de regards pétillants, de poignées de mains, de remerciements.
 

Une journée type dans les centres:

En premier, c’est la visite de la salle de séjour. Après, c’est la visite de chambre en chambre demandant aux patients s’ils veulent avoir de la visite. Souvent, les résidants attendent Cannelle, ils connaissent même son horaire. Cannelle est très gâtée par les résidants qui lui donnent des petits biscuits. Elle sait même dans quelles chambres se trouvent les biscuits.
 
Pour Cannelle, malgré sa maladie, aussitôt que son maître lui met son collier rouge et qu’il lui dit: «Cannelle, est-ce qu’on va voir nos amis ?», elle va avec empressement chercher sa laisse dans la garde-robe, et lui apporte. Là, elle est prête à partir tout en oubliant sa difficulté à se déplacer.
 
Pour conclure cet exposé, le maître de Cannelle tient à mentionner qu’il a développé une passion pour la zoothérapie grâce à un chien extraordinaire qui rend les gens extraordinaires. Quand on dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, dans son cas, on n’aura jamais si bien dit.