Catégorie Compagnon

Ce prix souligne les actions bénéfiques d’un animal auprès de ses compagnons humains et de sa communauté. Cette année, l’Académie de médecine vétérinaire du Québec est fière d’introniser dans la catégorie « Compagnon » Câlin, un labernois de 7 ans, pour sa présence auprès de son maître qui est atteint d’une maladie sévère.
 
Câlin est un labernois provenant de la Fondation Mira qui a été jumelé à Félix-Étienne Beaulieu. À ce moment, Félix-Étienne était âgé de 10 ans et parlait à peine car il est atteint d’une dysphasie phonologique syntaxique mixte sévère, soit un trouble majeur de la communication avec le syndrome Gilles de la Tourette, un déficit d’attention sévère, une héminégligence droite et une défense tactile importante.
 
Câlin a d’abord été jumelé à son maître pour être un vecteur supplémentaire pour la stimulation de celui‑ci. Enduit de nourriture de chien sur les bras au début du jumelage, Câlin lèche à cœur joie le bras droit de son maître pour favoriser l’utilisation de ce côté négligé. Félix-Étienne-Étienne se laisse vite tenter par la manipulation du poil pour se réconforter et favoriser l’intégration du toucher léger. Il est sans cesse collé sur son chien, le flatte sans arrêt, se couche sur lui dans les moments stressants et s’endort en le serrant très fort dans ses bras. Câlin apporte ses jouets à Félix-Étienne-Étienne et maintient une attention continue sur lui.
 
C’est à travers son chien que Félix-Étienne parle. Toutes ses émotions passent par Câlin. Pour Félix-Étienne, Câlin est un confident. Lorsqu’il a peur, est inquiet ou est heureux, il se blottit contre son chien et revient ensuite à sa famille en leur disant que « ça va mieux maintenant pour Câlin ». Câlin réconforte son maître et lui permet d’accomplir des activités qu’il n’oserait pas faire sans son chien alors le duo fait du kayak, du vélo, de la raquette, de la glissade et de la nage.
 
Câlin travaille aussi le sens des responsabilités de son maître. Tous les matins, ce dernier doit le flatter, le nourrir avec une quantité précise de nourriture, le sortir et ramasser les besoins.
 
Le chien aide aussi son maître à travailler son orientation dans l’espace. Donc, à tous les soirs après l’école, Félix-Étienne met les poches sur le dos de son compagnon pour se rendre au courrier à un kilomètre de la maison et, par la suite, ils reviennent le distribuer. Félix-Étienne peut se diriger dans le quartier en faisant le tour des rues, les gens l’approchent, lui demandant des nouvelles de son chien, Câlin est un vecteur important de communication pour son maître.
 
Câlin aide Félix-Étienne dans son orientation temporelle. Tous les premiers jours du mois, Félix-Étienne doit lui donner le comprimé pour les vers du cœur. Le rendez-vous annuel chez le médecin vétérinaire est un moment important dans la vie de Félix-Étienne, il prépare Câlin des jours d’avance, le rassure pour les vaccins. L’attitude très calme de son chien chez le médecin vétérinaire lorsqu’il reçoit ses injections incite Félix-Étienne au calme lorsqu’il va à ses propres rendez-vous médicaux.
 
Câlin aide à travailler la coordination et la manipulation de Félix-Étienne. Le brossage, le toilettage et l’hygiène dentaire de Câlin sont un plaisir pour son maître et facilite l’intégration de l’entretien sur son propre corps.
 
Pour Félix-Étienne, âgé maintenant de 17 ans, son chien Câlin est primordial et indispensable dans sa vie. Il lui permet d’accomplir des choses qu’il n’aurait jamais faites autrement. Un lien fort existe entre eux, Câlin est le meilleur des confidents, discret, inconditionnel dans son amour, fidèle et il est le meilleur ami de Félix-Étienne.