Chaque jour au Québec, près d’un million de chiens réclament leur «marche santé »! Par cette insistance, ils participent inconsciemment, mais activement, au maintien de leur santé et celle de leur maître.
 
C’est ce que démontre un récent sondage SOM (1) réalisé pour le compte de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) (2) en association avec Boehringer Ingelheim Canada. En effet, les propriétaires de chiens au Québec consacrent en moyenne 26 % plus de temps à la marche de loisir ou au jogging que ceux qui n’en ont pas, soit environ 42 minutes de plus par semaine. Ces résultats sont conformes à ceux obtenus par d’autres études menées dans différents pays (3).
 
Le sondage SOM révèle également que dans 90 % des cas, les chiens accompagnent leur maître lors de ces activités de marche ou de jogging. Des résultats probants qui indiquent clairement que dans notre société, les chiens sont de grands et importants motivateurs d’activité physique.
 
Rappelons que la marche de loisir nous permet ainsi qu’à notre chien de :
 
• Maintenir un poids santé
• Prévenir le diabète
• Améliorer notre condition cardiaque
• Conserver en bon état nos muscles et nos articulations
• Prolonger notre espérance de vie
• Susciter des échanges sociaux
• Réduire notre stress





De plus, un chien comblé en termes d’activité physique sera plus calme et moins enclin à développer des comportements inappropriés comme la destruction, les fugues ou même, dans certains cas, les morsures. Cela contribuera à augmenter votre sentiment de sécurité en plus d’harmoniser votre relation et de resserrer les liens avec votre compagnon. Bref, prendre une marche avec votre chien vous rendra plus heureux, tous les deux!
 
Un autre sondage (4) réalisé au Québec par l’AMVQ auprès de 1 367 propriétaires de chiens adeptes de la marche de loisir fait ressortir qu’advenant la perte de leur chien, l’intérêt de ceux-ci pour cette activité serait réduit d’environ 65 %. 
 
Mais au-delà des chiffres, ce sont les quelque 400 témoignages recueillis dans ce dernier sondage qui nous ont rappelé le rôle important que les chiens peuvent jouer comme motivateurs à l’activité physique et soutien moral en cas d’épreuve. En voici quelques-uns :
 
  • « Même pendant mes traitements de chimiothérapie, mon chien me poussait à sortir de la maison et ô combien ça me faisait le plus grand bien, en plus de me tenir compagnie et de se blottir contre moi pendant les moments plus difficiles. »
 
  • « Quand mon premier labrador est mort, j’ai immédiatement pris 10 lb. Mon chien m’a été “prescrit” pour faire de l’exercice et faire baisser ma pression artérielle. »
 
  • « C’est mon antidépresseur, il me garde en santé. C’est mon aide pour relaxer, aller faire une grande marche. Avec une maladie dégénérative, mon chien est devenu mon compagnon de réadaptation. Il “m’oblige” à bouger, même quand mon corps n’en a pas envie. »
 
  • « Je fais de la fibromyalgie. Mon chien m’oblige à bouger. Sans lui, je ne ferais aucun exercice. De plus, il est un excellent soutien moral! »
 
  • « À 44 ans, j’ai fait un AVC. Abby fut mon entraîneur physique entre les séances de réadaptation, mon clown lors de mes moments de découragement et elle m’a sauvé la vie. »
 
  • « Mon chien est le meilleur entraîneur sportif que j’aie jamais eu! Je me suis inscrite à plusieurs reprises dans des gyms sans jamais les fréquenter, mais la marche quotidienne avec mon chien, c’est non négociable! »
 
  • « Mon médecin était content de m’entendre dire que j’avais des chiens. Justement parce que ça m’incite à marcher. Je suis en bonne santé physique et mentale grâce à eux. Ils m’aident à être une personne équilibrée. »
 
  • « Actuellement à 39 semaines de grossesse, je ne me lèverais plus du divan si ce n’était de mon gros loup qui demande à aller en promenade. Je le remercie de contribuer à conserver ma forme physique! »
 
  • « Mes chiens ont une importance capitale pour ma santé physique et mentale. J’ai complètement changé ma vie pour eux. Oui, je fais plus d’activité physique, mais surtout, ils m’aident à ralentir le temps. Je vois le monde avec leurs yeux et je remarque davantage mon environnement. »

Ces témoignages ne sont que le reflet de nombreuses autres études (5) qui ont démontré que le chien dans notre société possède un formidable potentiel de stimulation à l’activité physique.
 
C’est pourquoi, en plus d’encourager ces démarches individuelles, nous devons également promouvoir la mise en place de clubs de marche canin afin de favoriser l’émulation entre propriétaires. Cependant, pour qu’il puisse jouer pleinement son rôle de meilleur ami au quotidien, il faudrait que nos choix en aménagement urbain incitent à marcher avec nos compagnons à quatre pattes. Des rues arborées, des parcs de proximité accessibles, des trottoirs d’une bonne largeur, des abreuvoirs, des poubelles à intervalles réguliers et des distributeurs de sacs jetables sont des exemples qui favorisent la marche avec un chien.
 
L’AMVQ recommande également que des sentiers balisés pour la marche avec les chiens soient aménagés dans tous les parcs provinciaux. 
 
En contrepartie, il est évident que les maîtres doivent faire preuve de civisme et respecter les règlements afin d’éviter les sources de conflits et d’accidents. La marche avec un chien est la plupart du temps une activité plaisante qui contribue à la sécurité du voisinage. En effet, plusieurs études ont démontré que des propriétaires de chiens qui marchent régulièrement dans un quartier renforcent le sentiment de sécurité des personnes vivant dans ce quartier.
 
La marche avec chien est reconnue comme une des solutions possibles pour lutter contre la sédentarisation et les maladies qui y sont associées comme l’obésité et le diabète. À ce titre, elle a un impact positif sur la santé publique et sur la réduction des coûts du système de santé.
 
Afin de motiver les Québécois à franchir les premiers pas avec leur chien, l’AMVQ a décidé qu’il était de son devoir d’appuyer à sa manière, les nombreux efforts déjà mis de l’avant au Québec pour valoriser la marche. C’est ainsi qu’est née la campagne : « Le chien est le meilleur ami de l’homme et de sa santé ».
 
Des affiches incitant les Québécois à faire des marches avec leurs chiens seront distribuées dès cette semaine dans près de 500 établissements vétérinaires du Québec et un dépliant sur l’importance de garder son chien actif, produit en collaboration avec l’American Animal Hospital Association, sera également publié.

Mais, surtout à compter de maintenant, les médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux seront invités à remettre à leurs patients canins, une toute nouvelle prescription d’activité physique conçue par l’AMVQ. Rappelons que marcher avec son chien procure plaisir, santé et bien-être!

Le lancement de la campagne se fera officiellement à Québec, le 10 juin prochain, sur les plaines d’Abraham en collaboration avec le projet « Ça marche Doc! (6)». Vous êtes tous invités à venir marcher avec nous, accompagnés de votre chien! Seront présents le Dr Philippe Pibarot, professeur titulaire de la Faculté de médecine de l’Université Laval, directeur de la Chaire de recherche du Canada en maladies valvulaires cardiaques et chercheur à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, la Dre Valérie Trudel, présidente de l’AMVQ et la Dre Johanne Elsener, coordonnatrice de « Ça marche Doc! ».
 
 
1) Ce sondage commandé par l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) en partenariat avec la compagnie Boehringer Ingelheim Canada, a été réalisé par la firme SOM et mené en ligne les 27 et 28 avril 2017, auprès de 1 032 adultes du Québec. Pour l’ensemble des répondants, la marge d’erreur maximale autour des proportions est de plus ou moins 3,8 %, 19 fois sur 20. 

2) L’AMVQ en pratique des petits animaux est une association à but non lucratif qui regroupe près de 850 médecins vétérinaires québécois pratiquant dans le domaine des animaux de compagnie au Québec.

3) The association between dog walking, physical activity and owner's perceptions of safety: cross-sectional evidence from the US and Australia. BMC Public Health. 2016 Sep 22;16 (1):1010

4) Sondage Survey Monkey réalisé du 20 mars au 20 mai 2017 par l’AMVQ auprès de 1 367 propriétaires de chiens au Québec. 

5) The health benefits of dog walking for people and pets: evidence and case studies. Rebecca A. Johnson, Alan M. Beck, Sandra McCune, Purdue University Press, West Lafayette, Indiana, 2011

6) « Ça marche Doc! » est un projet qui vise à faire connaître les multiples liens qui existent entre la santé et l’aménagement urbain. Ce projet a été conçu avec la collaboration du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, du CHU de Québec – Université Laval, de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval et de l’Institut national de santé publique du Québec. Il a été approuvé par le ministère de la Santé et des Services sociaux et financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.