C’est à Kermitt,  une amazone à nuque d’or de 25 ans, femelle et  célibataire domiciliée à l'Hôpital vétérinaire Le Gardeur, que revient le titre de la mascotte vétérinaire de l’année remis pour la deuxième année consécutive par  l’AMVQ.
 
Rappelons que ce prix a comme objectif de valoriser le parcours ou les actions tout à fait exceptionnels d’un animal au sein des activités quotidiennes d’un établissement vétérinaire. Un animal, membre à part entière de l’équipe médicale, qui par sa présence et sa personnalité s’est attiré la sympathie et l’amitié du personnel, tout comme la clientèle.

Cette année, le jury composé de 14 membres incluant des médecins vétérinaires et des propriétaires d’animaux a tout simplement craqué pour l’histoire de Kermitt. Et, c’est devant plus de 250 médecins vétérinaires réunis à l’occasion d'un colloque scientifique sur la dermatologie vétérinaire et diffusé  à la grandeur du Québec par le truchement d’internet que Kermitt  a reçu le prix de mascotte vétérinaire 2017.  

Voici la lettre de présentation qui a fait craquer le jury! Pas moins de quinze autres candidats (chats, chien et poisson) étaient également en nomination pour cette reconnaissance fort convoitée. Vous pouvez la vidéo de remise officielle qui s'est déroulé à Laval le 12 novembre 2017.
 
« Je m’appelle Kermitt et je suis fière d’être un oiseau rare ! Je suis une amazone à nuque d’or femelle célibataire de 25 ans. Je travaille au poste de la réception de l’hôpital depuis six ans déjà. J’excelle dans mon métier ! Je suis, sans contredit, la réceptionniste la plus populaire auprès de la clientèle. Si une de mes tâches me réclame dans la salle de traitement, tous les clients qui entrent dans l’établissement se demandent où je suis passée et prennent de mes nouvelles. C’est que je suis d’excellente compagnie ;)  En effet, je peux imiter gaiement la sonnerie du téléphone et je passe des heures à rire avec mes collègues de travail réceptionnistes: je reproduis à la perfection le rire de chacune ! Je fais bien rigoler les enfants avec mes pitreries: je n’hésite jamais à faire le singe la tête en bas et à hurler en battant des ailes pour les égayer. En plus, cela libère quelques-unes de mes ravissantes plumes qui sont ensuite offertes aux enfants en guise de souvenir.

Quand vient le temps d’être divertissante, on peut affirmer que je ne donne pas ma place. Je sors ma belle voix de cantatrice et j’imite les miaulements des chats, les bruits de bisous et je dis même quelques mots. Je peux aussi être coquine, j’aime bien prendre ma douche en public, en ouvrant grandes mes ailes et en dansant en même temps sur la chanson des Schtroumpfs ! Je n’ai, franchement, aucune pudeur lorsque vient le temps de divertir la clientèle !
 
Mes moments favoris sont lors de la visite en clinique d’autres spécimens de la gent ailée. Je les mets à l’aise immédiatement : on se reluque, on se fait des postures, on jase et on jase jusqu’à ce que le personnel médical vienne chercher le patient avant que la consultation débute. Parfois, lors des manipulations physiques, certains oiseaux m’interpellent de leur salle d’examen et je leur réponds de la réception : c’est bien beau la médecine, mais je ne laisse jamais un autre oiseau crier seul…On peut dire que je suis d’une solidarité à toute épreuve .

Lorsque je veux jouer un tour à mes collègues, je sors de ma cage la nuit !  Oui, oui ! Je suis capable de l’ouvrir en travaillant fort avec mon bec pour lever le loquet. Ensuite, je sors et je vais par-dessus ma cage sous ma couverture ! Il va sans dire que ma collègue la plus matinale fait le saut lorsqu’elle retire ma housse ! Et voilà ma belle, maintenant tu es bien réveillée ;)  C’est important pour moi que les compagnons de travail soient alertes, même en début de journée !

Alors, voilà : je suis Kermitt, j’adore mon métier et je travaille à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur depuis 2011. »
 



De gauche à droite, Mélanie Pelletier, Mélanie De Grandpré, Julie Anne Pelland, Maxime Gagné,Dr Benoit Bégin, Émilie Rousseau, Sounita Coursol, Dre Évelyne Joubert,Vanessa Lefort, Kermitt, Laurence Robert, Dre Marie-Hélène Laporte et Cassandra F. Carignan.